1364499125

La synthèse vocale en classe :
Ce que les enseignants doivent savoir

La lecture est un processus par lequel une personne confère un sens à un texte écrit. Le décodage est une des habiletés de ce processus. Les élèves qui ont de la difficulté à décoder des textes doivent surmonter les barrières liées à la lecture et à la compréhension des documents imprimés afin de pouvoir accéder au contenu et à l’information qui s’y trouvent. Ces élèves ont besoin d’instructions explicites et d’expériences pratiques en lecture. De plus, le recours à certaines technologies de soutien peut les aider à réduire les obstacles liés aux documents imprimés pendant qu’ils améliorent leurs habiletés. Afin d’optimiser la réussite des élèves, les technologies doivent être adaptées et combinées à un enseignement efficace.

Il existe un éventail de technologies pouvant aider les personnes qui ont des difficultés en lecture. Bien que chaque type d’outil ait ses propres particularités, la plupart de ces outils sont utiles, car ils présentent le texte écrit sous forme de paroles. Cette fonction facilite le décodage, la fluidité de la lecture et la compréhension. Les élèves qui n’ont pas besoin de la synthèse vocale peuvent en faire l’essai, mais il est peu probable qu’ils choisissent de l’utiliser tous les jours pour lire.


Les avantages de cette technologie pour l’apprentissage des élèves

La synthèse vocale peut :

  • décoder le texte avec une précision et une fluidité que les élèves en difficulté de lecture ne pourraient autrement pas obtenir;
  • permettre aux élèves de travailler de manière plus autonome avec du matériel à leur niveau;
  • accroitre le libre accès à un contenu intéressant et adapté à l’âge des élèves, et offrir plus d’occasions de participer à des activités faisant appel à des textes;
  • favoriser la compréhension en permettant aux élèves de se concentrer sur le sens du texte;
  • favoriser la compréhension en permettant aux élèves de relire des parties de texte, des consignes ou des questions aussi souvent qu’ils le souhaitent afin de bien en saisir le sens;
  • permettre la lecture répétée du texte afin d’aider les élèves à développer les habiletés relatives au décodage, au vocabulaire et à la grammaire;
  • permettre aux élèves de participer aux discussions et aux activités liées à un contenu lu;
  • réduire la fatigue et la frustration, et augmenter la capacité des élèves à terminer les activités de lecture;
  • aider les élèves à se concentrer et à retenir plus d’information en surlignant et en écoutant le texte;
  • aider les élèves à corriger leur travail écrit en reproduisant à l’oral le contenu écrit.

Retour en haut de page


Les activités d’apprentissage pouvant être utilisées avec cette technologie

La synthèse vocale peut fournir un appui dans les situations suivantes :

  • accomplir une tâche qui exige que les élèves suivent des consignes ou accèdent à de l’information sous forme de texte, par exemple :
    • faire des recherches en utilisant Internet ou d’autres textes numériques,
    • faire des exercices ou des évaluations en classe;
  • accomplir des tâches d’écriture qui permettent aux élèves d’écouter leur texte aussi souvent que nécessaire et d’utiliser cette rétroaction auditive pour réviser le texte;
  • accomplir des tâches visant à améliorer la fluidité de la lecture grâce à la fonction de surlignage (le curseur se déplace sur le texte sélectionné en surlignant les mots au fur et à mesure que le logiciel les lit à voix haute);

Retour en haut de page


Les contextes d’apprentissage

La synthèse vocale peut être utilisée :

  • de façon individuelle afin de soutenir l’apprentissage autonome au moyen de matériel numérique textuel;
  • avec un partenaire ou en petit groupe lors de la lecture de matériel numérique textuel;
  • dans les centres d’apprentissage ou aux postes de travail;
  • pour lire et étudier à la maison.

Retour en haut de page


Les élèves qui bénéficieraient le plus de cette technologie

La synthèse vocale peut aider :

  • les élèves ayant un trouble de lecture associé au décodage;
  • les élèves dont les habiletés de décodage sont inférieures à celles de leur niveau scolaire ou qui ont de la difficulté à lire le matériel correspondant à ce niveau;
  • les lecteurs émergents, qui pourraient tirer avantage de l’accès à du texte d’un niveau supérieur de décodage;
  • les élèves qui ont de la difficulté à traiter de l’information visuelle;
  • les apprenants de langue seconde;
  • les élèves qui bénéficieraient d’entendre leur texte lu à voix haute pendant le processus de révision.

Les élèves ayant une incapacité visuelle peuvent également bénéficier de l’utilisation de la synthèse vocale.

Retour en haut de page


Les facteurs à prendre en considération

Voici certains facteurs à prendre en considération lorsqu’on utilise la synthèse vocale :

  • Afin d’optimiser la réussite de l’élève, la synthèse vocale doit être adaptée et combinée à un enseignement efficace qui soutient le processus de lecture.
  • On doit tenir compte de la manière dont chaque élève comprend divers niveaux de contenu ainsi que de son niveau de compréhension orale.

Retour en haut de page


Les avantages d’offrir cette technologie à tous les élèves

La mise à disposition de la synthèse vocale à tous les élèves :

  • permet à tous les élèves de faire l’essai de la technologie;
  • permet d’offrir un outil aux élèves qui n’ont pas d’incapacité reconnue, mais qui pourraient bénéficier d’un soutien supplémentaire;
  • soutient les élèves qui pourraient n’avoir besoin de la synthèse vocale que pour certains mots ou extraits de texte;
  • évite la stigmatisation des élèves qui pourraient autrement refuser d’utiliser de tels outils, particulièrement au secondaire.

Retour en haut de page


Les options de personnalisation pour répondre aux besoins de chaque élève

Les options de personnalisation diffèrent d’un programme à l’autre, mais comprennent généralement les suivantes :

  • ajuster la vitesse de lecture du texte;
  • choisir des voix précises pour la lecture du texte;
  • choisir les couleurs de surlignage;
  • choisir la longueur de texte que l’utilisateur souhaite entendre d’un trait (p. ex., un mot, une phrase ou un paragraphe);
  • personnaliser la prononciation, comme les noms propres;
  • activer ou désactiver la voix;
  • surligner ou ne pas surligner les mots au fur et à mesure qu’ils sont lus par le logiciel.

Retour en haut de page


Le choix du bon outil

Pour choisir la technologie appropriée, il faut recueillir des renseignements au sujet de vos élèves, déterminer leurs besoins et les technologies potentielles, et faire des recherches sur l’efficacité des différents outils informatiques auprès de différents élèves.

De nombreuses applications gratuites de synthèse vocale sont accessibles en ligne. Selon les options de personnalisation offertes (p. ex., type de texte qui peut être lu à voix haute, surlignage du texte en cours de lecture, ajustement de la vitesse, choix de voix, capacité de lire à partir de diverses applications), les versions gratuites peuvent ou non convenir aux besoins de l’élève. Pour les élèves qui ont des besoins ou des préférences spécifiques d’apprentissage, on pourra envisager d’acheter un logiciel de synthèse vocale qui offre le niveau de soutien requis.

Retour en haut de page


Les conditions nécessaires au succès

Voici certaines des conditions nécessaires au succès :

  • un accès facile aux appareils (p. ex., ordinateur portable, tablette, ordinateur de bureau);
  • des écouteurs;
  • l’accès à du matériel et à des ressources d’apprentissage numériques (p. ex., des fichiers numériques, y compris des documents Word, des fichiers PDF et des ressources sur le Web).

Retour en haut de page


La planification de l’enseignement

Voici quelques conseils relatifs à la planification de l’enseignement :

  • choisir du matériel et des ressources correspondant à la capacité cognitive de chaque élève de comprendre le contenu;
  • mettre du matériel et des ressources d’apprentissage à la disposition des élèves dans un format numérique accessible (p. ex., fichiers Word ou PDF accessibles);
  • veiller à ce que les élèves puissent facilement accéder à l’appareil (p. ex., ordinateur portable, tablette) et au logiciel dont ils ont besoin sur le lieu d’apprentissage;
  • offrir aux élèves divers moyens d’accéder au matériel et aux ressources numériques (p. ex., clé USB, courriel, réseau);
  • prendre des dispositions pour permettre aux élèves de faire leurs travaux à la maison;
  • donner un enseignement continu en lien avec la lecture (p. ex., introduction au vocabulaire clé, acquisition et activation de connaissances générales avant la lecture, stratégies de compréhension).

Retour en haut de page


La présentation aux élèves

Afin que les élèves se familiarisent avec le logiciel de synthèse vocale, ciblez les fonctions essentielles et présentez-les de manière systématique :

  • par des directives explicites à tout le groupe, à de petits groupes ou à un élève en particulier;
  • au moyen de la formation et du soutien par les pairs;
  • à l’aide de tutoriels en ligne.

Si le logiciel que vous utilisez contient plusieurs outils, limitez-vous à la fonction de synthèse vocale au départ, puis ajoutez les autres outils au besoin.

Pratique guidée

Présentez la synthèse vocale à l’aide d’une activité motivante (p. ex., lire un magazine en ligne sur un sujet d’intérêt) et donnez le temps aux élèves de se familiariser avec l’outil et d’y recourir avec confiance avant de l’utiliser dans un travail scolaire ou dans une matière précise.

Choisissez une tâche particulière que les élèves devront réaliser en utilisant la synthèse vocale (p. ex., travailler avec un pair pour consulter trois sites Web) et définissez des indicateurs qui vous permettront de déterminer dans quelle mesure la technologie a aidé l’élève à réaliser la tâche.

  • Voici quelques exemples d’indicateurs de succès :
  • l’élève participe davantage aux activités d’apprentissage;
  • l’élève démontre une compréhension du matériel textuel (p. ex., par l’expression orale ou écrite);
  • l’élève a une meilleure attitude pendant la tâche;
  • l’élève termine plus de tâches d’apprentissage ou les accomplit mieux;
  • l’élève entreprend par lui-même la lecture de textes qui reflètent ses champs d’intérêt;
  • l’élève se perçoit comme un lecteur.

Retour en haut de page


Le suivi et l’évaluation de l’efficacité

Recueillez régulièrement des données en fonction des indicateurs de succès afin de déterminer l’efficacité de la synthèse vocale. Si vous n’obtenez pas le succès attendu, cela peut signifier qu’il faut revoir la mise en œuvre de la synthèse vocale (p. ex., on demande peut-être à l’élève d’utiliser la synthèse vocale dans trop de tâches ou dans trop de domaines). Il se peut aussi que l’élève ait besoin de plus de temps pour se familiariser avec le logiciel, ou que l’on doive envisager un autre logiciel ou une autre approche.

Notez la fréquence à laquelle l’élève utilise la synthèse vocale au cours d’une journée scolaire, la durée de chaque période d’utilisation et l’effet sur la qualité de sa lecture. Par exemple, est-ce que l’élève a terminé ses exercices? Combien de temps lui a-t-il fallu pour les terminer? A-t-il compris et retenu les concepts clés?

Si les résultats montrent que le logiciel de synthèse vocale n’aide pas l’élève aux prises avec des difficultés de décodage, faites appel à un consultant en technologies d’aide afin d’étudier d’autres possibilités.

Retour en haut de page


La différenciation pédagogique

L’utilisation stratégique de la technologie peut motiver les apprenants de plusieurs façons, peu importe leur niveau de préparation, favorisant ainsi la différenciation de l’enseignement afin de répondre davantage aux divers besoins d’apprentissage des élèves.

La synthèse vocale peut :

  • fournir un appui et faciliter l’accès à l’apprentissage lorsque les élèves traitent des textes et des ressources numériques à l’aide de fonctions de synthèse vocale;
  • permettre aux élèves de lire un texte qui dépasse leur niveau de décodage autonome;
  • permettre aux élèves de travailler à partir des mêmes ressources de façons différentes;
  • offrir un accès à diverses possibilités d’apprentissage à l’ensemble des élèves lorsqu’une variété de ressources d’apprentissage sont accessibles en format numérique;
  • contribuer à la création d’un environnement d’apprentissage qui s’adapte pour répondre aux préférences, aux champs d’intérêt et au niveau scolaire de chaque apprenant.

Retour en haut de page


La conception universelle de l’apprentissage (CUA)

L’approche de la conception universelle de l’apprentissage (CUA) reconnait les obstacles à l’apprentissage qui peuvent être présents dans l’environnement, et vise à optimiser l’apprentissage de tous les élèves en créant des environnements d’apprentissage flexibles qui réduisent ou éliminent ces obstacles. Pour certains élèves, l’importance accordée au matériel imprimé est un obstacle et nuit à la capacité d’accéder au contenu et de l’utiliser.

La CUA souligne également le besoin de définir clairement le but de l’activité d’apprentissage afin d’offrir aux élèves plusieurs façons d’atteindre l’objectif de l’activité.

Par exemple, si les élèves doivent lire une histoire, le but de la tâche d’apprentissage déterminera les soutiens appropriés. Est-ce que le but de l’activité consiste à :

  • améliorer le décodage et la fluidité de la lecture?
  • apprendre une stratégie de compréhension?
  • mieux connaitre un personnage clé?
  • se forger une opinion et la communiquer à tout le groupe?

Si le but de la lecture est de se forger une opinion et de la communiquer à tout le groupe (et non d’améliorer les habiletés de décodage), l’utilisation de la synthèse vocale pour faciliter le décodage améliorera la compréhension sans entraver le but de l’activité d’apprentissage.

Toutefois, si le but de l’activité est de recueillir des données sur la fluidité de la lecture autonome, la synthèse vocale pourrait ne pas convenir.

Retour en haut de page


La réponse à l’intervention (RAI)

La réponse à l’intervention (RAI) consiste généralement à fournir un enseignement axé sur des données probantes et des interventions conformes aux besoins des élèves. Le modèle RAI permet d’offrir divers niveaux d’intervention aux élèves à qui les stratégies d’enseignement universelles ne profitent pas et qui ont donc besoin d’interventions supplémentaires ou plus intensives.

La synthèse vocale peut être envisagée comme une solution pour les élèves qui ont de la difficulté à décoder les textes de leur niveau, particulièrement ceux du secondaire.

Retour en haut de page